Ce qu’il faut savoir avant l’implémentation d’un PIM

30 janvier 2020 Retail & Marketplace

Le PIM, Product Information Management, permet de mettre à disposition de différents canaux en temps réel un maximum d’informations pertinentes relatives aux produits. Il s’agit de créer un référentiel commun, qui pourra être partagé avec toutes les filiales ou partenaires sans risquer de perte ou erreur du contenu. Il convient aussi bien aux PME qu’aux grands groupes. L’implémentation d’un PIM est une étape importante dans la transformation digitale d’une entreprise. Comme tous les projets, l’implication des différents équipes est une des clés de la réussite. Mais cela ne fait pas tout, il y a quelques étapes de préparation et éléments à savoir avant l’implémentation d’un PIM. 

L’analyse de l’existant et des besoins

 

La première étape consiste à faire le point sur votre organisation existante, vos procédures internes, votre modèle de données et vos besoins. Le but est d’analyser votre organisation telle qu’est elle aujourd’hui puis de déterminer les points faibles, les actions récurrentes et celles qui prennent du temps pour définir ce dont vous avez besoin et le cadre de votre projet PIM. Vous devez lister les outils utilisés, les flux et formats d’échanges de données, les échéances de production, les canaux à alimenter, la gouvernance des données, les équipes impliquées, etc. Pour cette étape, nous vous invitons à écouter les retours d’expériences de vos collaborateurs. 

La qualité des données

 

L’objectif d’une solution de PIM est de créer des informations produit structurées, nettoyées et fiables, qui vont se transformer en source de référence principale pour l’ensemble de l’entreprise. La qualité des données va donc être le point le plus critique du projet. Bien que les sources soient différentes, votre PIM doit représenter toutes ces sources d’information au sein d’un référentiel unique. Vous devez donc sélectionner le type de données que vous voulez et vous assurez qu’elles sont fiables et exactes.

Attention, un PIM n’est qu’une base de donnée relationnelle et non un outil de gestion de flux. Une fois votre projet PIM en place, vous devrez instaurer une maintenance en continue de la qualité des donnéesIl est important de réfléchir à la question de la qualité sous deux angles :

-comment assurer que les données mises en place à l’initialisation du PIM sont correctes, car rien ne sert de construire de belles fondations sur du sable.

-une fois que vous avez un existant propre, comment pouvez-vous vous assurer que les données qui rentrent sont d’une qualité suffisante et ne vont pas polluer le travail de mise aux normes qui a été entrepris jusqu’à maintenant ?

La sécurité de votre solution PIM sera aussi un enjeu de taille à ne pas négliger.

L’expérience utilisateur

 

La réussite d’un projet d’implémentation de PIM repose sur l’utilisation de nouveau logiciel par les équipes métiers. Lors de votre sélection de “l’outil parfait”, vous devez analyser la facilité de prise en main. En effet, bien que le projet PIM soit principalement conduit par l’équipe IT, il sera utilisé par des personnes qui n’ont pas toujours d’appétence à la technologie. Il est donc important que l’interface soit adaptée aux niveaux des utilisateurs.

Pour une implémentation opérationnelle, l’idéal est de pouvoir proposer un outil pensé pour les métiers. Il est également nécessaire de prendre en compte la multiplicité des profils qui vont être amenés à interagir avec les données produit : les fabricants, le marketing, le responsable de produit, etc. ont tous des besoins différents et doivent être capables de collaborer au sein de cet outil pour que vous en tiriez le maximum. 

La gestion du changement 

 

L’implémentation d’un PIM va certainement représenter une petite révolution interne. Vous devez donc prendre le temps et être patient pour réussir ce projet. Chaque partie prenante doit comprendre les intérêts du projet. Nous vous conseillons d’impliquer les équipes utilisatrices dès le début, et nommer une équipe d’«utilisateurs clés» qui seront comme des sponsors internes auprès des équipes et faciliteront leur adhésion au projet. Il est plus facile de répondre aux questions et aux inquiétudes de ceux dont on partage le même quotidien. Une formation interne peut être une bonne solution pour accompagner l’implémentation. 

 

Pour conclure, 

Créer un référentiel produit avec l’implémentation d’un PIM est un projet d’envergure. Lorsque ce projet est bien mené, il permet de gagner en efficacité au quotidien, de maîtriser l’intégralité de ses informations produit, et de contrôler leur qualité. Mais il représente une transformation en profondeur de la gestion des données produit, vous ne devez pas le prendre à la légère. Nous vous avons partagé quelques-uns de nos conseils. Si vous avez des questions sur l’implémentation d’un PIM, n’hésitez pas à contacter notre équipe. 

Newsletter

Ne manquez pas nos articles ! (1 email/mois)